Création d’entreprise Concepteur Paysager Santé – Christophe Planchon développe en Aquitaine Limousin Poitou Charentes des jardins de vie à visée thérapeutique

21 mars 2016 par srpressecommunication

Ancien cadre dirigeant, Christophe Planchon accompagne désormais le personnel soignant dans la création et l’animation de jardins thérapeutiques spécifiques pour EHPAD, Unités Alzheimer, centres d’accueil pour personnes en situation de handicap, hôpitaux, cliniques. Labellisé Terramie, il s’adresse aux établissements de Haute-Vienne, Charente, Corrèze, Creuse et Dordogne.

Etre à l’origine de ses propres projets

Après de nombreuses années passées au sein d’un grand groupe dans la prestation de solutions RH, Christophe Planchon, 46 ans, décide de changer de carrière. « Je voulais  être à l’origine de mes propres projets et créer pour moi » déclare-t-il. Il planifie alors les étapes clefs de sa reconversion professionnelle, obtient un diplôme DPLG en aménagement et conception en paysage tout en suivant des cours du soir de perfectionnement en DAO puis fonde son Bureau d’Etudes Paysager : « Expressions Jardin ». C’est alors qu’il découvre les jardins thérapeutiques et le réseau Terramie : « un concept novateur s’inscrivant dans l’amélioration des conditions de vie en milieu médicalisé au travers du jardin. La rencontre avec les fondateurs du réseau fut pour moi une évidence et j’ai choisi de me lancer dans ce défi correspondant à mes attentes créatives, personnelles et professionnelles » poursuit-il.

_DSC3813

Déjà plusieurs jardins et d’autres à venir

Les résidents de l’Ehpad « Du Château » à Rochechouart bénéficie d’un jardin de vie de 350m², dont l’inauguration est prévue pour ce printemps. En empruntant l’entrée matérialisée par un arc à roses, le résident peut déambuler dans des allées larges et courbes, facilitant l’accès aux personnes à mobilité réduite ou atteintes d’Alzheimer qui ont plus de difficultés. Ces allées traversent le jardin des sens et mènent toutes aux endroits thérapeutiques et stratégiques du jardin : la fontaine, les jardinières et la serre, tout en offrant une circulation orientée vers le panorama de la vallée du château de Rochechouart : repère spatio-temporel.

IMG_2897

Fin 2015, la filière d’addictologie du Centre Hospitalier de St-Vaury en Creuse, a elle aussi opté pour une meilleure coordination du parcours de soins global, par un programme non médicamenteux concernant la réadaptation des patients par la pratique du jardin.

Le foyer de Polyhandicapé de « Delta Plus », proche de Limoges, aura, lui aussi prochainement, un jardin de 700m². Tous les sens seront stimulés : une fontaine pour l’ouïe, des plantes olfactives pour l’odorat, des graminées et arbustes pour le toucher, des petits fruitiers et jardinières permettant de récolter des tomates pour le goût, des massifs apportant un contraste de couleurs pour la vue… Réalisé en premier lieu pour les personnes en situation de handicap, ce jardin thérapeutique s’adressera aussi aux écoles et aux familles proches.

Et, tout dernièrement en Dordogne sous l’impulsion de son Directeur, une MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social), souhaite mener une réflexion sur l’appui éducatif du jardin comme outil identitaire dans le projet personnalisé de l’enfant et de l’adolescent.

Les bienfaits des jardins thérapeutiques pour les résidents, leurs familles et les soignants

« Pour les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer, une des priorités est de ralentir le processus de dégénérescence. Le jardin est un support multi-sensoriels de stimulation et de préservations cognitives. En cela, la thérapie au jardin permet de ralentir le processus de la maladie. Pour d’autres résidents, ressentir des choses agréables est devenu rare. Grâce au jardin, ils vont avoir un but dans leur journée, parfois même une responsabilité en plantant, semant ou récoltant une plante ou un légume. En sortant d’un lieu habituellement clos pour être en lien avec la nature, donc avec la vie, ils retrouvent les loisirs qu’ils avaient avant, activant ainsi la réminiscence », affirme Christophe Planchon. Lieu d’apaisement et de bien-être pour personnes âgées ou en situation de handicap, le jardin thérapeutique est élaboré autour des cinq sens pour devenir un véritable lieu de vie ; il a des effets sur la qualité du sommeil et un réel impact sur la santé mentale et physique, répondant ainsi aux réflexions des pouvoirs publics quant à la surconsommation des médicaments, en milieu médicalisé.

En accord avec la Direction de l’établissement, Christophe Planchon oriente aussi le sens thérapeutique du jardin sur un bénéfice « tiers-soignant » (tripartite) : « L’entrée en établissement est souvent vécue comme traumatisante chez les résidents : ils sont plus détendus lorsqu’ils retrouvent leur famille au jardin », précise-t-il. « Les jardins thérapeutiques ne sont pas destinés uniquement aux malades, mais aussi aux soignants qui profitent de ses côtés apaisants avec les résidents. Ils apprécient aussi ce moment de détente pendant leurs pauses. Les professionnels de santé exercent des métiers difficiles, épuisants. Côtoyer la souffrance, la maladie et la mort au quotidien laisse forcément des séquelles. Il est important de les aider à garder le moral. C’est pour eux une expérience riche qui leur permet d’apprécier davantage leur métier et les encourage à utiliser le jardin pour aider les résidents », conclue-t-il.

Un concept reposant sur deux aspects, indissociables l’un de l’autre

« Ma valeur ajoutée c’est de créer des jardins de vie sur mesure adapté aux établissements et aux pathologies, mais aussi de former les équipes de soin à l’usage du jardin ». Pour que ces jardins particuliers fonctionnent, l’équipe soignante doit se les approprier et être intégrée au projet par un travail pédagogique. Donner du sens, fédérer des équipes soignantes sur un projet différenciateur de l’établissement, connaître et comprendre les mécanismes pathologiques, définir un protocole d’utilisations et savoir en quoi le choix des structures, des matériaux, des végétaux vont permettre de créer un jardin-outil thérapeutique, sont autant de savoir-faire, savoir-être et savoir-transmettre qui donnent une richesse pluridisciplinaire de ce métier. Dans sa globalité, le jardin est un espace de vie « naturel et protecteur » où la dimension sensorielle et esthétique permet de prendre soin de son corps et de son esprit.

Contact : Christophe Planchon –  Tél : 06 23 04 76 28 – christophepierre.planchon@terramie.fr

C Planchon

A propos de Terramie : Fruit d’une passion commune entre 4 passionnés du jardin, Terramie est la 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique en France. Le réseau de franchise, lancé en janvier 2014, compte aujourd’hui 7 franchisés (Longwy, Dijon, Limoges, La Roche sur Yon, Rodez, Reims, Tours), 1 site pilote (Nancy) et des ouvertures en cours de signature.

IMG_1482

 

 

Publicités