Sandrine Alibert s’installe en Auvergne – Rhône Alpes pour aider les plus fragiles grâce au jardin thérapeutique

3 mars 2016 par srpressecommunication

Passionnée de jardin depuis toujours, Sandrine Alibert se lance aujourd’hui dans la création et l’accompagnement de jardins à visée thérapeutique pour EHPAD, Unités Alzheimer, centres d’accueil pour personnes en situation de handicap, hôpitaux, cliniques. Elle rejoint le réseau Terramie et s’adresse aux établissements du Cantal.

Convaincue depuis longtemps des bienfaits du jardin sur la santé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout a commencé à Angers, fleuron de l’horticulture française, où Sandrine Alibert, 46 ans, a passé plusieurs années à côtoyer et découvrir la beauté des végétaux. Elle décide, quelque temps plus tard, de reprendre des études en horticulture pour y exercer son métier. C’est alors qu’elle rencontre Terramie. « C’est là que j’ai compris que je pouvais utiliser mes connaissances sur les végétaux et leurs bienfaits. La création d’une entreprise s’est imposée : allier mon besoin d’indépendance et utiliser le végétal pour le bien-être des autres », déclare-t-elle. Apporter du bien-être, accompagner autrement les personnes en souffrance grâce au jardin : « un concept innovant en France mais qui a fait ses preuves au Canada et aux Etats-Unis. Je crois profondément aux bienfaits du jardin thérapeutique sur les personnes fragilisées et je suis persuadée que cette thérapie non médicamenteuse s’inscrit dans de nouvelles méthodes de soins dans notre société du XXIème Siècle», poursuit-elle.

Les bienfaits des jardins thérapeutiques pour les patients, leurs familles et les soignants

« Pour certains patients, ressentir des choses agréables est devenu rare. Grâce au jardin, ils vont _DSC3813
avoir un but dans leur journée, parfois même une responsabilité en plantant, semant ou récoltant une plante ou un légume. En sortant d’un lieu habituellement clos pour être en lien avec la nature, donc avec la vie, ils retrouvent les loisirs qu’ils avaient avant, activant ainsi la réminiscence »,
affirme Sandrine Alibert. Lieu d’apaisement et de bien-être pour personnes âgées ou en situation de handicap, le jardin thérapeutique est élaboré autour des cinq sens pour devenir un véritable lieu de vie ; il a des effets sur la qualité du sommeil et un réel impact sur la santé mentale et physique, répondant ainsi aux réflexions des pouvoirs publics quant à la surconsommation des médicaments.

Sandrine Alibert facilite aussi les échanges et les moments de partage entre le patient et sa famille, et contribue à enrayer les phénomènes de burn out et de turn over du personnel soignant. « L’entrée en établissement est souvent vécue comme une trahison chez les résidents : ils sont plus détendus lorsqu’ils retrouvent leur famille au jardin », précise-t-elle. « Les jardins thérapeutiques ne sont pas destinés uniquement aux malades, mais aussi aux soignants qui profitent de ses côtés apaisants avec les résidents. Ils apprécient aussi ce moment de détente pendant leurs pauses. Les professionnels de santé exercent des métiers difficiles, épuisants. Côtoyer la souffrance, la maladie et la mort au quotidien laisse forcément des séquelles. Il est important de les aider à garder le moral. C’est pour eux une expérience riche qui leur permet d’apprécier davantage leur métier et les encourage à utiliser le jardin pour aider les résidents », conclue-t-elle.

Un concept reposant sur deux aspects, indissociables l’un de l’autre

« Ma valeur ajoutée c’est de créer des jardins de vie sur mesure adapté aux établissements et aux pathologies, mais aussi de former les équipes de soin à l’usage du jardin ». Pour que ces jardins particuliers fonctionnent, l’équipe soignante doit se les approprier et être intégrée au projet par un travail pédagogique. De même, exercer cette activité nécessite une connaissance des pathologies, leurs particularités, le quotidien des soignants et leurs attentes, le développement de la création de jardins autour des 5 sens : choix des végétaux, des matériaux et des outils d’aide à l’accompagnement…

Contact : Sandrine Alibert –  Tél : 06 80 14 97 21 – sandrine.alibert@terramie.fr

Dernières ouvertures :

M A Echevard

Marie Anne Echevard – département 37

 

 

 

 

 

 

Photo

Patricia Espi – département 51

 

A propos de Terramie : Fruit d’une passion commune entre 4 passionnés du jardin, Terramie est la 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique en France. Le réseau de franchise, lancé en janvier 2014, compte aujourd’hui 7 franchisés (Longwy, Dijon, Limoges, La Roche sur Yon, Rodez, Reims, Tours), 1 site pilote (Nancy) et des ouvertures en cours de signature.

Publicités